yoga-544970_1920

Un coup de blues ? Faites du sport ! Une montée de colère ? Tentez les arts martiaux ou les sports de combats ! À chaque état d’âme correspond une activité physique qui vous aidera à l’apprivoiser en douceur.

Rappellons qu’une émotion est une mise en mouvement.

La colère nous donne envie de frapper du poing, la peur coupe le souffle, la tristesse déclenche des larmes, l’amertume fait cogiter… Toute agitation de l’âme modifie le rythme cardiaque, la respiration, la température corporelle, les sécrétions hormonales, la tension artérielle, l’activité musculaire et cérébrale, exactement comme le sport.

Raison pour laquelle, lorsque nous sommes submergés par un certain négativisme, l’exercice physique peut nous rééquilibrer.

Quand l’émotion s’installe durablement, elle ne joue plus son rôle d’alarme, mais elle devient une humeur, puis un tempérament »

Nombre de nos comportements, qu’il s’agisse de prendre une décision ou de parler avec des inconnus, en public sont alors régis par la tristesse, la colère, la peur ou l’amertume, états d’âme qu’il est important de canaliser, de maitriser d’ou l’intérêt de pratiquer une activité physique régulière et en particulier les arts martiaux qui vont nous amener a une positions plus assertive et une confiance en soi.

Suivez-nous :